Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tribune Libre

Les articles et les commentaires de ce blog n'engagent que leurs auteurs et ne sont pas des communications officielles opposables, qui engageraient des organisations telles que l'association village quai de Seine, le Conseil Syndical ou le Syndic de la Résidence.

Adresse de messagerie du site villagequaideseine@yahoo.fr

Abonnement News

Inscrivez-vous à la newsletter  (case en bas), un mail vous sera envoyé à la publication de chaque nouveau article.

2 juin 2015 2 02 /06 /juin /2015 23:24

 

LA LUCARNE DES ECRIVAINS
115 rue de l'Ourcq 75019 Paris

Présente

Lourtis - PORTRAITS EN PAPIERS

DU LUNDI 1ER JUIN AU SAMEDI 13 JUIN 2015 : EXPOSITION « PORTRAITS EN PAPIER »

VERNISSAGE : Jeudi 4 juin 18h - 21h 

Extrait de : https://lalucarnedesecrivains.wordpress.com/2015/05/30/du-lundi-1er-juin-au-samedi-13-juin-2015-exposition-portraits-en-papier/ 

Une technique qui évolue avec le temps et l’observation

Tout a commencé en 1978 lorsque j’ai découvert une boule de papier dans un vieux four en émail. Elle était jaunie par le temps, irrégulière, imparfaite et pourtant tellement réussie.
C’était une boule légère, très dure, de la taille d’un gros pamplemousse que ma grand-mère avait façonnée en bûche de papier pour allumer le poêle. Après cette trouvaille, je n’ai cessé d’imaginer des déclinaisons de cette matière.

Mélangée à de la farine en guise de colle, le papier mâché moisissait et générait des couleurs qui m’inspirent encore.

En 1994, toujours fascinée par le travail du temps sur les matières organiques, j’ai cuisiné de nombreuses crêpes que j’emballais dans des pochettes transparentes. Ensuite, j’étudiais la lente évolution du pourrissement de mes crêpes. Le processus de dégradation étant en marche, les transformations étaient invisibles en temps réel et pourtant bien actives. Et c’est cette prise de conscience qui m’a bouleversée.

Plus tard, j’ai coloré ces crêpes avec des colorants alimentaires, puis des pigments. Et puis un jour, le papier mâché a remplacé les crêpes et c’est le mélange de toutes approches que l’on retrouve aujourd’hui dans ces portraits.

"JE MODÈLE MES CRÉATIONS COMME DES COMPOSITIONS MUSICALES. IL FAUT ESSAYER D’OUBLIER L’ANECDOTIQUE POUR NE PERCEVOIR QUE L’EFFET RENDU, NE PAS CHERCHER DE SIGNIFICATION, REGARDER L’OBJET SORTI DU MUR, COMME ÉCOUTER UN OBJET SONORE, SIMPLEMENT DANS SA FORME GLOBALE."

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by village quai de seine
commenter cet article

commentaires