Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tribune Libre

Les articles et les commentaires de ce blog n'engagent que leurs auteurs et ne sont pas des communications officielles opposables, qui engageraient des organisations telles que l'association village quai de Seine, le Conseil Syndical ou le Syndic de la Résidence.

Adresse de messagerie du site villagequaideseine@yahoo.fr

Abonnement News

Inscrivez-vous à la newsletter  (case en bas), un mail vous sera envoyé à la publication de chaque nouveau article.

16 février 2006 4 16 /02 /février /2006 17:13
                    Attn. : Monsieur G. ROSENTHAL
                    Commissaire Divisionnaire
                    19ème    Arrondissement
                          
                     Paris, le 15 février 2006
   

Copie :  INHES  -  Mairie 19ème
Objet : Demande de rendez-vous
  
Monsieur le Commissaire,
 
 
Je sollicite vos conseils au nom de notre Association qui regroupe les résidents  (locataires et co-propriétaires) d’une résidence  de 1500 habitants dans le 19ème, et qui a été créée suite à des problèmes croissants de délinquance (voire, page suivante, un extrait du rapport de notre dernière assemblée qui liste les agressions auxquelles nous sommes confrontés).
 
Les résidents sont naturellement excédés par ces actes, et de devoir dépenser toujours plus pour des dispositifs de sécurité privés, qui ne peuvent remplacer une intervention policière lorsque les agressions ont quand même lieu. 
 
Nous sommes en effet confrontés au problème suivant : les appels à l’aide adressés à vos services restent de plus en plus sans effets. Que ce soit : 
 
=> A titre préventif :  Notre syndic a transmis depuis longtemps à vos services un formulaire autorisant vos agents à pénétrer librement dans notre résidence pour y faire des rondes préventives. Or nous ne croisons plus jamais vos agents malgré le nombre croissant de véhicules volés et désossés. 
 
=>  A titre d’appels au secours lorsque des délinquants sont repérés dans la résidence mais que l’interlocuteur répond : «On ne peut pas venir par manque de temps »  ou bien « Désolé, pas de voiture[1] pour se déplacer…», etc.  (le cahier d’incidents de la loge répertorie de nombreux incidents de ce type). 
 
 => Après les faits : des policiers sont venus, comme annoncé, relever des indices après certains cambriolages. Mais à d’autres occasions les résidents les ont attendus en vain.
 
 
-         Que nous conseillez-vous quand la Police décline nos appels ?
-         Nous conseillez-vous de prendre nous-mêmes en charge notre défense ?
-         Le cas échéant, pouvez-vous nous former ? Nous aider à nous équiper ?
 
 
Monsieur le Commissaire, nous comprenons le découragement de vos hommes face à l’impunité dont jouissent visiblement les délinquants. Il doit être désespérant pour eux d’arrêter sans cesses les mêmes voyous qui se retrouvent libres plus vite que vos hommes ne mettent de temps à remplir les rapports qu’on leur réclame. Nous vous demandons en retour d’imaginer le désespoir des habitants du quartier qui subissent, sans avoir le droit de se défendre, des agressions toujours plus nombreuses et violentes, et désormais sans certitude de voir les policiers répondre à leurs appels.
 
L’actuelle Municipalité avait promis que s’ils étaient élus, «ce serait l’enfer pour les automobilistes».  Ils ont tenu parole.  Hélas,  pour les délinquants c’est devenu le paradis : notre parking est pour eux un supermarché gratuit où ils viennent en camion se servir librement en pièces détachées en tout genre, voire en véhicules complets.
 
Je sollicite donc un entretien avec vous, à une date à votre convenance,  pour recevoir vos conseils sur cette situation et les transmettre à nos résidents. 
 
Bien cordialement,
 
Thierry LAFFIN
Président Association Village Quai de Seine.

 
 
 
 
PS : Nous avons aussi contacté la cellule « Communication-Prévention » pour nous faire conseiller sur les systèmes de surveillance à mettre en place. Cette dernière nous a accordé un accueil téléphonique très aimable, promettant de nous rappeler. Mais depuis plus de nouvelles.



[1]Si c’est le manque de voitures qui empêche vos hommes de se déplacer, nous comprenons cette contrainte et sommes prêts à venir les chercher avec nos véhicules. Cette proposition est faite sans ironie (dans le privé, on utilise fréquemment son véhicule personnel pour son entreprise) car une telle collaboration vous permettrait sans doute de faire comprendre votre manque de moyens à votre hiérarchie et amènerait les résidents et vos policiers à mieux se connaître.

Partager cet article

Repost 0
Published by village quai de seine - dans Sécurité
commenter cet article

commentaires