Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tribune Libre

Les articles et les commentaires de ce blog n'engagent que leurs auteurs et ne sont pas des communications officielles opposables, qui engageraient des organisations telles que l'association village quai de Seine, le Conseil Syndical ou le Syndic de la Résidence.

Adresse de messagerie du site villagequaideseine@yahoo.fr

Abonnement News

Inscrivez-vous à la newsletter  (case en bas), un mail vous sera envoyé à la publication de chaque nouveau article.

25 février 2006 6 25 /02 /février /2006 12:00

 

 

 

Ce matin, en sortant du 12ème étage pour aller à la piscine, je constate une lumière réduite dans les couloirs de la tour de Flandres, l’ascenseur est dans le noir. Bizarre bizarre comme ambiance. De mémoire, cela n’est pas arrivé en 6 ans de résidence. Dans le hall, Monsieur Marques donne quelques faits : plus de lumière depuis 06 :15, ni dans les ascenseurs ni dans le parking ni dans les caves. La tour est sur le générateur de secours. Pas de problèmes de fusible à priori mais le réarmement du disjoncteur ne marche pas. Pas de contrat de maintenance avec un électricien non plus pour une intervention pendant le week-end. Une galère qui commence en début de week-end. Bien.

 

En revenant de la piscine, dans le hall, Monsieur Marques raconte l’histoire suivante : Un désinfectant très fort, qui provoque la nausée si on reste longtemps, a été appliqué dans la cage d’escalier du 22ème au 30ème étage. Certains jeunes de l’extérieur ne peuvent donc plus l’utiliser comme terrain vague pour fumer, ch..r, boire et commettre d’autres méfaits que j’évite de nommer.

Pour se venger sur le fait qu’on les prive de LEUR territoire, ces jeunes sont venus en bande pour pisser, comme des bêtes, un peu partout dans le hall. Ils se sont même lâchés sur une prise électrique créant un court circuit  qui a disjoncté tout l’immeuble.

 

En tout cas, merci à Monsieur Marques d’avoir diagnostiqué le problème et rétabli le courant sans l’intervention de l’électricien qui aurait ajouté un coût supplémentaire dans nos charges.

Chers résidentes, résidents, je pense que si personne ne bouge et sans être parano sur la sécurité, cette histoire ne s’arrêtera pas ici. J’ai bien peur que la prochaine fois ce sera une agression physique avec au choix : soit dans le hall, soit dans la cage d’escalier soit dans l’ascenseur soit dans le parking.

 

A nous de choisir : agir ou subir.

Partager cet article

Repost 0
Published by Marc - dans Sécurité
commenter cet article

commentaires